EU Cookie Law Script 1

     We use cookies to make our websites easier to use. By browsing our websites you agree to our use of cookies.

Vidéo de présentation du contrôleur de zone

LROC-40x Contrôleur de Zone

LROC-400
CEA-709BACnetDALIKNXM-BusModbusMP-BusOPC XML-DAOPC UAEnOceanSMIWireless Local Area Network (WLAN)LTESNMPAlarmes (Gestion des Alarmes)Programmes HorairesTendances (Historisation des Données)IoTNotification par CourrielNotification par SMSEthernet (Switch Ethernet)LIOB-IPE/S LocalesFonction PasserelleConnexion LocaleConnexion GlobaleOpérations Manuelles LocalesSécurité RéseauAccès DistantVNC (Virtual Network Computing)Serveur Web pour la Configuration des ÉquipementsFonctions MathématiquesLe Studio IEC 61499 – L‑STUDIOFonction Routeur BACnetBackup / RestoreLWEB-900 Système de Gestion Technique de Bâtiment IntégréVisualisation dans LWEB‑802/‌803L-STATMarque UL Reconnue

Contenu

Le contrôleur de zone LROC constitue la base d’un système révolutionnaire de gestion du confort entièrement orienté IP, mais qui peut intégrer facilement les réseaux BACnet/ IP et les systèmes LonMark directement au niveau du contrôleur. En association avec le logiciel L-STUDIO, des solutions de gestion de zones d’une grande souplesse peuvent être crées avec un minimum d’effort et modifiée selon les besoins. Vous pourrez exploiter LROC à partir de pages Web ou de pages Windows avec LWEB802/ 803 et sachez que les pages graphiques destinées aux écrans tactiles LVIS, pour des besoins locaux, sont générées automatiquement.

Nos contrôleurs de zone possèdent toutes les interfaces classiques et un certain nombre d’E/S physiques pour les projets de Room Automation. Les équipements KNX sont intégrés via les interfaces KNX TP1 ou KNXnet/ IP. Les ballasts et les capteurs DALI sont quant à eux intégrés via l’interface DALI native en bénéficiant d’une alimentation du bus DALI embarquée. Jusqu’à 16 moteurs de stores SMI peuvent être connectés à l’interface SMI. Les vannes Belimo se connectent à l’interface MP Bus. Les équipements BACnet MS/‌TP se connectent à l’interface RS‑485, qui peut également être paramétrée en tant qu’interface Modbus RTU pour pouvoir connecter des équipements MODBUS comme des compteurs d’énergie ou des lecteurs d’empreintes digitales ekey pour le contrôle d’accès. Les thermostats L-STAT sont connectés à l’interface L-STAT dédiée. L’interface EXT peut quant à elle connecter 16 moteurs de stores SMI supplémentaires à travers l’utilisation de l’interface LSMI-800 ou bien elle peut connecter des compteurs M‑Bus à travers l’interface L-MBUS20. Les équipements EnOcean se connectent à l’interface EnOcean à travers une antenne externe. Un double port Ethernet permet un câblage en Daisy Chain des contrôleurs L‑ROC sur une topologie en anneau et permet des communications BACnet/ IP, LON/ IP, MODBUS IP, KNXnet/ IP and OPC. En option il est possible de faire communiquer le L‑ROC sur un réseau sans fil de type WIFI grâce à l’adaptateur sans fil LWLAN‑800 connectée au port USB. 24 sorties relais, 8 sorties TRIAC, 8 sorties analogiques, 10 entrées universelles et 2 entrées digitales peuvent connecter toute sorte d’entrées et sorties physiques. Notre bibliothèque de fonctions pour le room automation possède déjà des modules de fonctions pré établies pour la gestion de l’éclairage, le chauffage, la climatisation, la ventilation, les stores et le contrôle d’accès via lecteurs d’empreintes digitales. Un cryptage natif SSL assure des opérations sécurisées quant à la conduite du système.

Un concept souple pour chaque zone à automatiser

Un segment de pièce (ou de bureau) est la plus petite entité pilotable individuellement dans le système LROC. Le contrôleur de zone LROC fournit un ensemble de fonctions pour chacun des segments y compris :
  • contrôle de l’éclairage avec une boucle de régulation du niveau constant
  • contrôle des stores avec ajustement de l’angle et
  • contrôle de la température pour le chauffage, la climatisation, et la ventilation
  • détection de présence
  • surveillance de fenêtre et contact de fenêtre

En fonction du modèle, un contrôleur LROC peut piloter entre 8 et 16 segments. En fonction également des types de segments, de plus grands immeubles peuvent être modélisés de façon hiérarchique. Les Areas (grandes zones géographiques) sont créées avec un gestionnaire de type area manager en combinant éventuellement plusieurs contrôleurs de zone. Ensuite : un gestionnaire d’étage va s’occuper des différentes areas de l’étage. En fonction des architectures un bâtiment peut être divisé en areas et en niveaux.

Les gestionnaires de zone (Area) et d’étage sont responsables des fonctions qui traitent les couloirs, les escaliers, l’éclairage des communs, ou encore de la ventilation. Les gestionnaires d’étage facilitent quant à eux les transferts de données entre les étages et exécutent les tâches liées à l’étage comme par exemple le traitement des données de comptage.

Les pièces peuvent désormais être créées arbitrairement avec n’importe quelle taille par le simple fait de déplacer, de créer ou de supprimer les cloisons. Les connexions logiques entre les contrôleurs LROC qui en résulteront se feront automatiquement. Toutes les interfaces graphiques ainsi que les connexions réseau sont générées et s’adaptent automatiquement

l-roc_nomenklatur

AST™ pour chaque segment de zone

L ROC fournit un ensemble de fonctions pour la gestion des alarmes, des programmes horaires et des historiques (AST™) pour chaque segment. Chaque segment de pièce (trame) peut être piloté de manière indépendante. Les fonction AST™ sont entièrement disponibles pour les systèmes de plus haut niveau à travers BACnet/‌IP et les services Web (Système LWEB). Les programmes horaires distribués peuvent être efficacement gérés et modifiés avec LWEB‑900.

Des Communications avec les Contrôleurs de Zone sur un Réseau IP redondant ou séparé

Les produits L‑ROC sont équipés de deux ports Ethernet. Chaque L-ROC peut être soit configuré pour utiliser le switch interne dans le but d’interconnecter les deux ports soit il peut être configuré pour opérer sur deux réseaux séparés.

Dans le cas d’une configuration pour deux réseaux IP séparés, un des ports peut être connecté à un WAN (Wide Area Network) avec la sécurité (HTTPS) validée pendant que le second port pourra être connecté à un port non sécurisé (LAN) où les protocoles standards comme BACnet/‌IP, LON/‌IP, or Modbus TCP seront présents. Ces produits possèdent également un pare-feu pour isoler certains protocoles ou services sur chacun des deux réseaux.Room Operation via iPhone

Par l’utilisation du switch interne, il est possible de construire une topologie en ligne de type daisy chain possédant jusqu’à 20 équipements, ce qui réduit forcément les coûts d’installation. Le fait d’avoir un switch permet également la mise en place d’une installation Ethernet redondante (topologie en anneau), ce qui augmente la fiabilité. Cette possibilité de redondance sur Ethernet est rendue possible grâce au protocole RSTP : Rapid Spanning Tree Protocol, qui est désormais supporté par la plupart des switch.

La conduite des Zones est Intégrée à L‑WEB

Les contrôleurs L‑ROC fournissent des interfaces utilisateurs graphiques pour les opérations de confort et de recloisonnement directement via une liaison IP vers l’utilisateur, donc sans avoir besoin d’un autre serveur Web. Les projets graphiques sont donc distribués parmi les contrôleurs de zone L‑ROC et peuvent être accessibles par le logiciel LWEB 802/ 803 de n’importe quel PC, smart phone, ou tablette tournant sous Android ou sur iOS.

Intégration du boîtier d’ambiance L-STAT

En fonction des modèles, de 8 à 16 boîtiers d’ambiance L-STAT peuvent être intégrés à la GTB via l’interface L-STAT par contrôleur de zone L‑ROC. En plus de son design attractif et moderne et de son utilisation intuitive, L-STAT possède bien d’autres caractéristiques permettant d’améliorer le confort de la zone. Des capteurs internes mesurent la température, l’humidité, la condensation, la présence et aussi le niveau de CO2 dans l’air. Il y a même la possibilité de contrôler les fonctions de confort à partir d’une télécommande infrarouge. Vous pouvez également ajouter des boutons poussoirs standards et des capteurs de température supplémentaires avec les entrées disponibles. Un composant embarqué de type NFC (Near Field Communication) permet enfin aux appareils mobiles d’afficher la page Web du site de la pièce.

Lien avec les Systèmes de plus Haut Niveau

Les systèmes de plus haut niveau peuvent naturellement intégrer le pilotage des contrôleurs de zone L‑ROC via BACnet/ IP, LonMark IP‑852, ou les Web services (OPC). Tous ces protocoles sont disponibles en même temps. Il est donc possible d’intégrer le contrôleur de zone L‑ROC au sein d’une station de travail de type opérateur BACnet tout en ayant des communications entre L‑ROC et des équipements CEA‑709 sur un canal IP‑852. Enfin, une supervision de type SCADA ou un système ERP (Facility Management) peut obtenir les informations directement du contrôleur de zone L‑ROC en utilisant la technologie OPC XML‑DA ou OPC UA.

Support Complet de LWEB‑900

Le système L‑WEB utilise les Web services pour communiquer avec le système L‑ROC. Tous les paramètres opérationnels de chaque contrôleur de zone L‑ROC sont automatiquement synchronisés avec la base de données SQL de LWEB 900. Les contrôleurs peuvent être remplacés à partir d’une sauvegarde sans aucune action utilisateur particulière .

Intégration des Entrées/Sorties via Plug and Play

Les contrôleurs de zone L‑ROC peuvent automatiquement intégrer des E/ S physiques additionnelles en utilisant des modules d’E/S L‑IOB. Jusqu’à 2 modules d’E/S L‑IOB peuvent être connectés à travers LIOB‑IP. Toutes les E/S peuvent être utilisées par l’application L‑ROC et sont également disponibles via l’interface Web du L‑ROC. Toutes les configurations des modules L‑IOB sont stockées sur le L‑ROC et chargées à la demande dans les modules d’E/S L‑IOB. L’échange de modules d’E/S s’effectue sans effort de paramétrage aucun à part quelques étapes rapides.

Progression ombre annuelle

Intégration IoT

La technologie IoT (Node.js) permet de connecter le système à presque tous les services du cloud, que ce soit pour remonter des données historiques dans des applications d'analyse, délivrer des messages d'alarme aux services de traitement des alarmes ou aux composants du système de contrôle via un service cloud (Par exemple, des programmes horaires basés sur des calendriers Web ou des systèmes de réservation). Il est également possible de traiter des informations disponibles sur Internet, telles que des données météorologiques dans le cadre d'un contrôle basé sur les prévisions. Enfin, le noyau JavaScript permet également d’implémenter des protocoles série sur des équipements non standard.

lroc overview fr v3

LROC-40x Contrôleur de Zone Produits


LROC-400
LROC-400

Contrôleur de zone pour gérer un segment, une aile, un étage, un bâtiment, ou un campus

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LROC-400
Vue 3D du LROC-400

LROC-401
LROC-401

Contrôleur de zone pour gérer un segment, une aile, un étage, un bâtiment, ou un campus

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LROC-401
Vue 3D du LROC-401

LROC-402
LROC-402

Contrôleur de zone pour gérer un segment, une aile, un étage, un bâtiment, ou un campus

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LROC-402
Vue 3D du LROC-402

LROC-SEG8
LROC-SEG8

Licence pour ajouter 8 segments à un contrôleur L-ROC

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LROC-SEG8

LBOX-ROC1
LBOX-ROC1Boîtier de distribution pour Contrôleurs de zone LROC-40x, 519 x 280 x 71 (L x l x H en mm)
Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LBOX-ROC1
Vue 3D du LBOX-ROC1

LBOX-ROC2
LBOX-ROC2Boîtier de distribution pour Contrôleurs de zone LROC-40x, 60 W 24 V DC Alimentation
Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LBOX-ROC2
Vue 3D du LBOX-ROC2

LENO-800
LENO-800

Interface EnOcean 868 MHz pour l'Europe

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LENO-800
Vue 3D du LENO-800

LENO-801
LENO-801

Interface EnOcean 868 MHz pour USA/Canada

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LENO-801
Vue 3D du LENO-801

LENO-802
LENO-802

Interface EnOcean 868 MHz pour le Japon

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LENO-802
Vue 3D du LENO-802

LWLAN-800
LWLAN-800

Interface LAN sans fil IEEE 802.11bgn

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LWLAN-800
Vue 3D du LWLAN-800

LSTAT-80x-CUSTOM
LSTAT-80x-CUSTOMUnité de contrôle de pièce customisé, quantité min. 100 pièces, couleur boiter G1 : argent, G2 : noire, G3 : blanc ; Imprimé customisé Lx, EnOcean optionnelle, inclus 2 échantillons, durée de production 10 semaines
Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LSTAT-80x-CUSTOM
Vue 3D du LSTAT-80x-CUSTOM

LDALI-MS2
LDALI-MS2

DALI multi-sensor (presence detection, lux sensor, IR receiver, temperature sensor, humidity sensor, 3 digital inputs)


Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LDALI-MS2
Vue 3D du LDALI-MS2

LDALI-BM2
LDALI-BM2

Coupleur pour quatre boutons poussoirs DALI

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LDALI-BM2
Vue 3D du LDALI-BM2

LDALI-RM3
LDALI-RM3

Module Relais DALI 10 A, Sortie Analogique 0 – 10 V et 1 – 10 V

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LDALI-RM3
Vue 3D du LDALI-RM3

LDALI-RM4
LDALI-RM4

Module Relais DALI 10 A, Sortie Analogique 0 – 10 V et 1 – 10 V “spud-mount”

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LDALI-RM4
Vue 3D du LDALI-RM4

L-TEMP2
L-TEMP2

Capteur de température externe (NTC10K) pour utilisation avec entrées universelles L-IOB

Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés L-TEMP2

LSMI-800
LSMI-800Standard Motor Interface pour 16 moteurs via EXT port
Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LSMI-800
Vue 3D du LSMI-800

LSMI-804
LSMI-804Standard Motor Interface pour 64 moteurs, 4 canaux SMI via USB
Ajouter ce produit à la demande de prix
Documents et logiciels liés LSMI-804
Vue 3D du LSMI-804


L-STUDIO

L‑STUDIO est le premier système d’automatisation de zone IEC 61499 au monde. N’importe quelle fonction de gestion de zone peut être réalisée avec L‑STUDIO au sein d’une architecture distribuée d’équipements L‑ROC. Cette nouvelle approche dans le monde des automatismes est appelée “Cloud Control”. Dans un nuage d’équipements L‑ROC, toutes les fonctions peuvent être mappées automatiquement sur le matériel physique. La méthode de design orientée objet permet une réutilisation efficace de fonctions créées préalablement. Au sein de l’environnement de développement graphique de L‑STUDIO, des zones (areas) sont créées à partir des objets segments de zone avec simplement quelques clics de souris. Les zones (areas) sont ainsi interconnectées en tant qu’étages et les étages deviennent des immeubles. L’application complète du bâtiment est donc automatiquement distribuée dans les contrôleurs L‑ROC installés dans le bâtiment.

De nouvelles fonctions peuvent être ajoutées aux objets segment de zone à la suite d’une configuration initiale. Ces nouvelles fonctions peuvent être appliquées individuellement ou bien à tous les objets segment de zone très facilement. Il existe des fonctions complètes d’analyse pour un debug complet des opérations si besoin. Une librairie de fonctions complète est fournie pour les applications de chauffage, de ventilation, de climatisation, d’éclairage, de contrôle de stores et de sécurité. Grâce à l’outil L VIS/ L‑WEB Configurator intégré, des pages graphiques customisées peuvent être créées pour les écrans tactiles L‑VIS et les applications L‑WEB.


Caractéristiques

  • Gestion intégrée souple de segmentation d’espace
  • Contrôleur de zone allant jusqu’à 8 ou 16 segments
  • A travers un réseau IP redondant
  • Programmable avec L‑STUDIO
  • Extension des entrées sorties physiques via modules d’E/S L IOB (LIOB‑45x ou LIOB‑55x)A
  • Afficheur graphique 128x64 rétroéclairé pour la configuration et la maintenance
  • Affichage local des informations issues du contrôleur et des data point
  • Forçage manuel grâce à son bouton molette ou son client VNC
  • Fonctions AST™ intégrées (Alarming, Scheduling et Trending) pour chaque segment
  • Envoi de courriels suivant événements
  • Objets mathématiques pour effectuer des calculs sur les data points
  • Stocke des pages graphiques customisées
  • Visualisation des pages graphiques customisées grâce à LWEB‑900 (GTB), LWEB‑803 (fenêtre Windows), ou LWEB‑802 (Navigateur Web)
  • Supporte le thermostat réseau L STAT
  • Serveur OPC XML DA et OPC UA embarqué
  • Accés aux statistiques réseau via SNMP
  • Conforme aux standards ANSI/ ASHRAE 135‑2012 et ISO 16484‑5:2012
  • Supporte BACnet MS/ TP et BACnet/ IP
  • Fonction Client BACnet (Write Property, Read Property, COV Subscription)
  • Configuration du client BACnet avec l’outil de configuration (scan et import EDE)
  • Conforme BACnet/‌IP grâce à la fonctionnalité B-BC (BACnet Building Controller)
  • Routeur BACnet/‌IP vers BACnet MS/‌TP intégré avec les fonctionnalités BBMD et Slave-Proxy
  • Conforme avec les standards CEA‑709, CEA‑852, et ISO/‌IEC 14908 (Système LonMark)
  • Intégration CEA‑709 via un canal LonMark IP‑852 (Ethernet/‌IP)
  • Support des NVs statiques ou crées dynamiquement
  • Supporte les NVs de type user (UNVTs) et les Propriétés de Configuration (SCPTs, UCPTs)
  • Connexion à KNXnet/ IP et à KNX TP1
  • M-Bus Maître en accord avec la norme EN 13757‑3, connexion via le convertisseur optionnel M‑Bus (L-MBUS20 ou L-MBUS80
  • Fonction Passerelle notamment avec Smart Auto-Connect™
  • Modbus TCP et Modbus RTU (Maître ou Esclave)
  • Serveur Web embarqué pour la configuration et le monitoring des data points
  • Intégration d’actionneurs via MP-Bus
  • Intégration DALI jusqu’à 64 Ballasts DALI (en fonction des modèles)
  • Alimentation DALI intégrée, 16 V DC, 160 mA (garantie), 250 mA (maximum)
  • Affectation et Test des équipements DALI via l’interface Web
  • Remplacement des équipements DALI sans logiciel supplémentaire via l’écran graphique et le bouton molette
  • Supporte jusqu’à 16 capteurs DALI
  • Supporte jusqu’à 64 boutons poussoirs DALI
  • Supporte le contrôle de charges standards réparties sur la tension secteur via les modules relais LDALI‑RM3
  • Prend en charge les périphériques DALI-2 (Pilotes LED et périphériques d’entrée)
  • Prise en charge du contrôle de la couleur DALI (température de couleur blanche et de la couleur en RVB via le standard DT8)
  • Mode de gestion des lampes neuves
  • Supporte le test périodique des éclairages de secours DALI
  • Analyseur de protocole DALI intégré
  • Connexion avec des équipements sans fil EnOcean (Interface
    embarquée EnOcean avec antenne externe pour l’Europe,
    868 MHz) ou bien via LENO-80x (LROC-402 uniquement)
  • Supporte WLAN à travers l’interface LWLAN-800
  • Intégration des actionneurs via MP-Bus (extensible via LMPBUS-804)
  • Supporte SMI (Standard Motor Interface)
    LROC-400, LROC-401: intégré (extensible via LSMI-80x)
    LROC-402: nécessite LSMI-804
  • Supporte LTE grâce à l’interface LTE‑800
  • Stocke la documentation du projet

L-ROC Vidéo de présentation du contrôleur de zone

 


Spécifications

Dimensions en (mm) [inch]

LROC-400

LROC-400_dimensions_1.6

 

 

LROC-401

LROC-401_dimensions_1.6

 

 

LROC-402

LROC-402_dimensions_1.6

 

 

Spécifications générales
Dimensions (mm) 340 x 144 x 70 (L x l x H), DIM046
Installation montage direct via deux trous oblongs (ø 7 mm, distance 315 mm) ou coffret de distribution LBOX-ROC1, 519 x 280 x 71 (L x l x H en mm), DIM047
Alimentation 24 V DC ou 85 – 240 V AC, 50 – 60 Hz (ne pas connecter le 24 V DC si les ports SMI ou DALI sont

utilisés)

Conditions d’utilisation 0 °C à 40 °C, 10 – 90 % RH, sans condensation, degré de protection : IP40, IP20 (borniers)
Spécifications
Type
LROC-400
LROC-401
LROC-402
Consommation électrique
max 15 W 
max 15 W 
max 15 W 
Interfaces

2 x Ethernet (100Base-T):
Web services (OPC XML‑DA, OPC UA), LonMark IP‑852, BACnet/‌IP*, LIOB‑IP, KNXnet/‌IP, Modbus TCP (Maître ou esclave), HTTP, FTP, SSH, HTTPS, Pare feu, VNC, SNMP
1 x L-STAT (Boîtier d’ambiance)
1 x MP-Bus (actionneur)
1 x KNX TP1

2 x USB-A:
WLAN (nécessite LWLAN‑800),
MP-Bus (nécessite LMPUS-804),
SMI (nécessite LSMI-804),
LTE( nécessite LTE-800)

1 x RS‑485 (ANSI TIA/‌EIA‑485):
BACnet MS/‌TP*
ou
Modbus RTU (Master or Slave)
1 x DALI avec alimentation DALI intégrée, 16 V DC, 160 mA (garantie), 250 mA (maximum)
1 x SMI (Standard Motor Interface Master)
1 x EnOcean (Europe 868 MHz)
1 x EXT:
M‑Bus, Maître EN 13757‑3
(nécessite LMBUS-20 ou LMBUS‑80)
ou
SMI (nécessite LSMI-800 ou LSMI-804)

2 x USB-A:
WLAN (nécessite LWLAN‑800),
MP-Bus (nécessite LMPUS-804),
SMI (nécessite LSMI-804),
LTE( nécessite LTE-800)

1 x RS‑485 (ANSI TIA/‌EIA‑485):
BACnet MS/‌TP*
ou
Modbus RTU (Master or Slave)
1 x DALI avec alimentation DALI intégrée, 16 V DC, 160 mA (garantie), 250 mA (maximum)
1 x SMI (Standard Motor Interface Master)
1 x EnOcean (Europe 868 MHz)
1 x EXT:
M‑Bus, Maître EN 13757‑3
(nécessite LMBUS-20 ou LMBUS‑80)
ou
SMI (nécessite LSMI-800 ou LSMI-804)

2 x USB-A:
WLAN (nécessite LWLAN‑800),
MP-Bus (nécessite LMPUS-804),
EnOcean (nécessite LENO‑80x),
SMI (nécessite LSMI-804),
LTE( nécessite LTE-800)

-

* Routeur entre BACnet/‌IP et BACnet MS/‌TP

Universal Input (UI)
10
0
10
Entrée Digitale (DI)
2
0
2

Sortie Analogique (AO)

8 0 8
Sortie Digitale (DO) 32 (24 x Relais 10 A, 8 x Triac 0,5 A) 0 32 (24 x Relais 10 A, 8 x Triac 0,5 A)
Spécification Sortie Digitale

Reportez-vous à la "Spécification générale des entrées et sorties des produits LOYTEC" pour plus de détails.

Fréquence 868.3 MHz 868.3 MHz -
Puissance de sortie RF 3 dBm 3 dBm -
Extension E/S L‑IOB

2 modules d’E/S L‑IOB de Type LIOB‑IP852 ou LIOB‑BIP (séries LIOB‑45x, LIOB‑55x)

Routeur BACnet/‌IP 1
Temps de cycle en programmation Déclenché sur événement
Outils de programmation L‑STUDIO (basé sur IEC 61499)
Nombre Max. de Pièces/Segments 8 16 8
Moteurs SMI (via interface embarquée)

1 x 16

1 x  16 -
Moteurs SMI via LSMI-800 1 x 16 1 x 16 1 x 16
Moteurs SMI via LSMI-804 4 x 16 4 x 16 4 x 16
Motores SMI (maximum) 96 96 64
Equipements EnOcean (868 Mhz) 32 64 -
Equipements EnOcean via LENO‑80x - - 32
Equipements EnOcean (maximum) 64 64 64
Nombre Max d’équipements EnOcean
mis en service en même temps
32 64 32
Boîtiers d’Ambiance L-STAT 8 16 8
Equipements DALI 64 64 0
Groupes DALI 16 16 -
Capteurs DALI 16 16 -
Boutons poussoirs DALI (LDALI-BM2) 64 pushbutton coupler 64 pushbutton coupler -
Équipements MP-Bus (via interface embarquée) 1 x 8 (16 MPL) 1 x 8 (16 MPL) 1 x 8 (16 MPL)
Équipements MP-Bus via LMPBUS-804 4 x 8 (16 MPL) 4 x 8 (16 MPL) 4 x 8 (16 MPL)
Équipements MP-Bus (maximum) 80 80 80
Limites des ressources
Nombre total des data points
30 000
Programme Horaire LonMark 100
Data points OPC 10 000 Serveurs d’alarme LonMark 1
Objets BACnet 2 000 (analogique, binaire, multi-état) Modèles d’E-mail 100
BACnet client mappings 5 000 Objets Mathématiques 100
Objets Calendrier BACnet 25 Journaux d’alarmes 10
Objets programmes hor. BACnet 100 (64 data points par objet) M-Bus data points 1 000 
Classes de notification BACnet 32 Modbus data points 2 000 
Historique (BACnet ou générique) 512 (4 000 000 entrées, ≈ 60 Mo) KNX TP1 data points 1 000
Data points historisés au total 1 000 KNXnet/IP data points 1 000
Variables réseau CEA‑709 (NVs) 2 000 Connexions (Locale / Globale) 2000 / 250
Alias NVs CEA‑709 2 000 Nombre de clients L‑WEB 32 (simultanément)
NVs externes CEA‑709 (polling) 1 000 Modules d’E/S L IOB (via LIOB IP) 2
Entrées tables d’adresses CEA‑709 1 000 (non-ECS mode: 15) Data points EnOcean 10 par équipement EnOcean
Calendriers LonMark 1 (25 modèles de calendrier) Équipements SMI (par canal)  16
Équipements MP-Bus (par canal) 8 (16 MPL)    

 

 


Spécification générale des entrées et sorties des équipements LOYTEC

UI Universal Input

Les ‘UI’ constituent des entrées universelles de quatre types différents. Elles acceptent une plage de tension de 0 V à 10 V et peuvent résister à 30 V. Les UIs correspondent à la classe 1 avec une précision relative de ±1 % (de la valeur mesurée) entre 1 V et 10 V, et une précision absolue de ±10 mV entre 0 V et 1 V. La résolution du convertisseur ADC est de 16 bits. Les capteurs doivent être isolés galvaniquement. Les entrées universelles peuvent être paramétrées en tant que :

  • Entrée binaire (entrée digitale)

    Impédance d’entrée > 20 kΩ, période d’échantillonnage : 10 ms.
    • En mesure de tension, les valeurs de seuil sont : < 0,8 V pour un niveau bas et > 2 V pour un niveau haut.
    • En mesure de résistance, les valeurs de seuil sont : < 1,9 kΩ pour un niveau bas et > 6,7 kΩ pour un niveau haut.
    Dans le cas d’une mesure entre les valeurs de seuils, le niveau est considéré indéfini.
  • Mesure de tension 0-10 V

    Impédance d’entrée > 20 kΩ, période d’échantillonnage < 1 s .
  • Boucle de courant 4-20 mA

    Impédance d’entrée > 20 kΩ, période d’échantillonnage < 1 s . Un shunt interne de 249 Ω est disponible pour certaines entrées universelles. Si non, une résistance externe de 249 Ω doit être insérée en tant que shunt.
  • Mesure de résistance

    Impédance d’entrée de 10 kΩ, période d’échantillonnage < 1 s . Des résistances dans la gamme entre 1 kΩ à 100 kΩ peuvent être mesurées. Concernant certains capteurs de température connus (e.g. Pt1000, NTC10K, NTC1K8, Ni1000), des tables de correspondance internes sont fournies. Pour les autres capteurs de température, les tables de correspondance peuvent être définies avec l’outil de configuration.
La période d’échantillonnage moyenne p appliquée aux entrées analogiques dépend du nombre d’entrées universelles actives (non dé-validées) n qui sont configurées en mode analogique. La formule pour p est :
 
p = n * 125 ms

Ceci signifie par exemple que s’il y a deux UIs ayant été configurées en tant qu’entrées analogiques, chaque nouvel échantillon sera pris toutes les 250 ms (en moyenne) pour chacune des entrées. Les UIs configurées comme entrées digitales ne sont pas affectées (la période d’échantillonnage est toujours de 10 ms) par cette formule.

DI – Entrée digitale, Entrée comptage (Impulsion S0)

Les DIs constituent des entrées binaires rapides, qui peuvent également être utilisées comme entrées de comptage d’impulsions (S0). Elles respectent la spécification S0 utilisée par les compteurs électriques et possèdent une période d’échantillonnage de 10 ms. Elles changent d’état sur une charge de valeur 195 Ω entre l’entrée DI et le GND. Les capteurs connectés doivent être isolés galvaniquement.

AO – Sortie Analogique

Les AOs sont les sorties analogiques dont la valeur de la tension va de 0 à 10 V (jusqu’à 12 V max), avec une résolution de 10 bits, et un courant de sortie maximum de 10 mA (20 mA @ 12 V), protégées contre les courts-circuits (2 sorties en même temps). La précision sur toute la plage est de ±100 mV.

DO – Sortie Digitale

Les sorties digitales suivantes sont disponibles :

  • Sortie Relais 6A : capacité de commutation de 6A, 250 VAC resp. 30 V DC. Courant d’appel max. 6A, max. 600W (resistif) @ 250VAC.
  • Sortie Relais 10A : capacité de commutation de 10A, 250VAC resp. 30VDC. Courant d’appel max. 10A, max. 1600W (resistif) @ 250VAC.
  • Sortie Relais 16A : capacité de commutation de 16A, 250VAC resp. 30VDC. Courant d’appel max. 80A, max. 2000W (resistif) @ 250VAC.
  • Sortie TRIAC : capacité de commutation de 0.5A, 24 à 230VAC. Aucun relais externe ne doit être connecté.

Si vous voulez commuter des charges plus élevées que celles spécifiées un relais d’interface doit être utilisé. Si vous voulez commuter un relais d’interface externe avec un équipement LOYTEC, ne pas oublier d’ajouter un circuit de protection à base de varistance (MOV) ou bien un circuit RC.

PRESS – Capteur de pression

Ces entrées sont des capteurs de pression différentielle. Elles sont équipées de deux raccords de tuyaux de 4,8 mm.